Découvrez-nous

1er Écosystème Digital 100% dédié au secteur de la Beauté !

2 Portails Média
7 Plateformes dédiées
1 Solution Marketing Unique

Accès Membre 100% GRATUIT

Almirall est définitivement détaché de son entreprise de médecine esthétique

Almirall est définitivement détaché de son entreprise de médecine esthétique

Après plusieurs mois de négociations, Almirall vend à l’American Celling Biosciences son cabinet de médecine esthétique, ThermiGen.

Almirall clôture la vente de son entreprise de médecine esthétique, qu’il vend définitivement à Celling Biosciences . Le groupe pharmaceutique espagnol indique que l’opération n’affecte pas les prévisions pour l’exercice 2019. En fait, il prévoit une croissance des revenus légèrement supérieure à 10%.

Ainsi, et après plusieurs mois de spéculation, la vente de ThermiGen , l’entreprise de médecine esthétique d’Almirall, à l’US Celling Biosciences est devenue officielle. La transaction notifiée en mars, avec un montant non dépassé, permet à la société catalane “de mener à bien sa réorientation stratégique vers la dermatologie médicale”, comme indiqué dans un communiqué envoyé à la Commission nationale du marché des valeurs mobilières (CNMV).

Almirall veille à ce que l’opération n’affecte pas les estimations pour l’exercice 2019. En fait, elle prévoit une croissance des revenus légèrement supérieure à 10%.

Thermigen a son siège à Dallas (États-Unis) et compte 94 employés. En 2018, l’entreprise a généré un chiffre d’affaires net de 16 millions d’euros.

Autres ventes de Almirall

Parallèlement à cette vente, l’Agence américaine des médicaments (FDA) a approuvé Duaklir, un nouveau médicament pour le traitement de la maladie pulmonaire obstructive chronique (Epoc), une pathologie inflammatoire chronique des poumons qui obstrue le flux d’air . Duaklir a été développé par le centre de recherche et développement (R & D) d’Almirall et est le troisième produit approuvé par la FDA.

Cependant, les droits de commercialisation de ce médicament appartiennent à Astrazeneca. En 2014, le groupe pharmaceutique catalan a cédé son activité respiratoire au groupe britannique au prix de 1 500 millions d’euros. Malgré tout, Almirall recevra une compensation financière en fonction des jalons commerciaux du produit, sans que le montant soit détaillé.

 

Related posts