Découvrez-nous

1er Écosystème Digital 100% dédié au secteur de la Beauté !

2 Portails Média
7 Plateformes dédiées
1 Solution Marketing Unique

Accès Membre 100% GRATUIT

Les rétinoïdes augmentent-ils le risque de fracture?

Les rétinoïdes augmentent-ils le risque de fracture?

Des études ont montré qu’un apport élevé en vitamine A dans l’alimentation, que ce soit par le biais d’aliments ou de suppléments peut avoir des effets néfastes sur le squelette.

A savoir, diminution de la densité minérale et de la fracture. En conséquence, des préoccupations ont été soulevées au sujet des rétinoïdes, les composés chimiques dérivés de la vitamine A utilisés pour traiter les affections cutanées telles que l’acné et le psoriasis.

Des chercheurs danois ont récemment mené une étude comparative sur des centaines de milliers de personnes, dont certaines avaient déjà eu des fractures et d’autres non, tout en déterminant l’utilisation éventuelle de rétinoïdes oraux ou topiques par chaque personne.

Leurs résultats, publiés dans les Archives of Dermatology, montrent que ni l’utilisation orale ni topique de rétinoïdes, tels que l’isotrétinoïne ou l’acitrétine, n’a d’effet négatif sur les os du patient. De plus, l’augmentation des doses et l’utilisation de rétinoïdes pendant une période prolongée n’étaient pas associées à un risque élevé de fractures.

“Ni l’acné ni le psoriasis, indications d’un traitement systémique avec des analogues de la vitamine A [rétinoïdes], n’influencent le risque de fracture”, ont écrit les chercheurs. “Il semble donc que les analogues de la vitamine A soient sans danger pour les fractures, même à des doses très élevées.”

En dépit de ces résultats, il est judicieux que les utilisateurs de rétinoïdes incluent suffisamment de vitamine D et de calcium dans leur alimentation.

Related posts